il y a 3 semaines

    Jean David Nkot n’est pas un artiste du « couloirisme »

    Avec « P@chtwork », l’artiste qui vit et travaille a enfin exposé au centre culturel français de Yaoundé. Dans des conditions aux…
    il y a 3 semaines

    « Les jours viennent et passent » : un roman camerounais

    C’est connu, lire est une aventure aux dédales ambiguës. Plonger dans l’imaginaire d’autrui, s’y mouvoir et ressentir la présence d’êtres…
    il y a 3 semaines

    Nadine Mekougoum : « Je suis en mission pour la jeunesse »

    La directrice du SALAFEY qui a attiré du monde en décembre 2022 nous explique ses motivations et ses ambitions. D’où…
    septembre 19, 2023

    « Comme une reine », roman d’initiation

    Avec son premier roman, Ernis donne au lecteur le loisir de se familiariser avec une écriture simple, et un tissage…
    septembre 19, 2023

    Alioum Moussa : une esthétique de l’ambiguïté

    Le travail d’Alioum Moussa est une profonde réflexion sur la condition humaine. Il l’exprime sous le prisme des rapports de…
    septembre 19, 2023

    Cécile Manzoua : « Ensemble, continuons de soutenir nos enfants »

    La coordinatrice de l’association CALBRIL qui intervient auprès des jeunes scolarisés fait le point de sa dernière activité tenue le…
    avril 14, 2023

    Jean-Maurice Noah : le théoricien infatigable des musiques du Cameroun

    Rappelons tout d’abord ces quelques antécédents. Au tout début des années 90, sortant d’une expérience bien fructueuse avec les musiciens…
    avril 5, 2023

    Ekambi Brillant (1948 – 2022)

    L’homme qui avait pour modèles James Brown (pour la gestion de la scène) et Claude François (pour les tenues de…
    avril 5, 2023

    Arts et numérique : Le parti-pris de Christian Nana

    Avec « Crypto Mask », le conservateur du musée la Blackitude, qui pousse de plus en plus la porte de l’art, ouvre…
    avril 5, 2023

    Théâtre : Dur dur la prostitution !

    Avec Les Amazones de Jean-Robert Tchamba, les comédiennes Laurita Ngringeh et Larissa Manfo campent deux sœurs qui prônent la « Bombe…

    Critiques

    • Fév- 2024 -
      3 février
      Critiques

      Jean David Nkot n’est pas un artiste du « couloirisme »

      Avec « P@chtwork », l’artiste qui vit et travaille a enfin exposé au centre culturel français de Yaoundé. Dans des conditions aux antipodes de son talent et de son œuvre. Hélas ! Il est toujours un immense régal de regarder les travaux Jean David Nkot ? représenté depuis 2018 par la galerie française Afikaris, tant la plasticité et l’esthétique ainsi que les thèmes abordés par le plasticien relèvent d’une manière de faire et de penser exceptionnelle. Cette-fois, c’est l’IFC de Yaoundé qui s’est offert, presque sur le tard, la première expo individuelle de l’artiste en ses locaux, d’octobre à novembre 2022. Sous le commissariat …

      Lire la suite »
    • Sep- 2023 -
      19 septembre
      Critiques

      « Comme une reine », roman d’initiation

      Avec son premier roman, Ernis donne au lecteur le loisir de se familiariser avec une écriture simple, et un tissage de l’intrigue mêlant histoire, rêves, mythologies, contes et fabuleux.   De par l’itinéraire de Noupoudem, personnage principal et narratrice, Comme une reine d’Ernis se donne à lire comme un roman d’initiation, un roman d’immersion dans la culture Bamiléké en général, Ngiembon en particulier. Le prétexte fondateur de l’intrigue est celui du retour de Noupoudem au village, qu’elle a quitté depuis cinq ans (14) afin de poursuivre des études supérieures à l’Université de Douala, la capitale économique du Cameroun (11). Elle décide…

      Lire la suite »
    • 19 septembre
      Critiques

      Alioum Moussa : une esthétique de l’ambiguïté

      Le travail d’Alioum Moussa est une profonde réflexion sur la condition humaine. Il l’exprime sous le prisme des rapports de l’homme à l’économie d’une part, et de la conjonction de forces qui en découlent ou les motivent d’autre part. De la beauté brandie sous la lumière, Alioum Moussa en fait fi et recherche plutôt la part invisible et hideuse que l’on cache et qui infiltre toute action humaine. Avec ses mécanismes esthétiques, il aspire à exprimer la vérité non dite qui émane de l’absorption de la beauté crue et par le truchement de celle-ci, à rendre compte de la douleur…

      Lire la suite »

    Idées

    Clips : les choix de Mosaïques

    1 / 8 Vidéos
    1

    2

    Richard BONA and the Mandekan Cubano live at VeszpremFest 2017

    54:23
    3

    Charlotte Dipanda Ft. Yémi Alade - Sista (clip officiel)

    04:02
    4

    Patricia Essong - Boya Ye ( Clip Officiel )

    04:49
    5

    KOKO ATEBA (J' SUIS BIEN ICI)

    03:44
    6

    Manu Dibango @ Nuits du Sud • 2012

    01:35:34
    7

    Soul Makossa - Manu Dibango (Original)

    06:24
    8

    Lokua Kanza: Famille feat. Fally Ipupa (Clip Officiel) sous-titré en français

    04:08
    Fermer